Portail Connexion
Rechercher Profil
Membres Se connecter pour vérifier ses messages privés
Calendrier S’enregistrer


Topic bouquins

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

 » Histoire / History / Geschichte

Auteur Message
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Mar 9 Aoû - 06:30 (2011)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant





auteur: Peter Longerich
éditeur: Héloïse d'Ormessson


de retour après quelques bouquins hors sujets je me suis offert la dernière biographie d'Himmler sortie fin 2010.

Peter Longerich est directeur au centre de recherche sur l'Holocauste et enseigne aux Etats-Unis en Allemagne et en Israël.

Je me suis douté qu'en lisant la biographie d'Himmler une très grande part se confondait avec l'histoire de la SS et c'est vraiment le cas, l'auteur ne s'en cache pas.

Si le début du livre est consacré à sa jeunesse, la suite fusionne la création, l'organisation, les actes et la fin de la SS avec la vie d'Himmler.
Il y a quelques illustrations sous forme de photos mais cela reste quand même un peu léger à mon goût.

Comme il a tenu un journal durant sa jeunesse et une abondante correspondance (il restera toute sa vie fidèle en amitié) ceci permet de définir la personnalité du futur Reichführer, et c'est sur cette partie que je vais me concentrer car c'est celle ci qui est la moins connue.

L'analyse du personnage et surtout de sa jeunesse est assez claire: Himmler, cadet engagé volontaire pendant la première guerre mondiale, est un jeune étudiant à la santé fragile qui cherche à tout prix à se rendre au front...ce qui ne sera jamais le cas puisque la guerre se termine avant qu'il ait pu participer au conflit.
Ce premier indice de frustration qui va marquer tout cette jeunesse allemande étudiante qui rêvait de gloire et de carrière militaire est caractéristique pour expliquer l'esprit d'engagement des futurs cadres de la SS de la même génération que leur chef.

D'autre part, du point de vue privé, Himmler, est issu d'une famille très pieuse...lui même "se réserve" du point de vue sentimental parce qu'il estime qu'il doit s'accomplir sur le plan professionnel et militaire pour mériter une femme digne de ce nom, stéréotype de la femme allemande respectable, aimante, et future mère de famille dévouée. Il sera donc ce "lansquenet" sobre et qui chercher à renforcer son physique...en opposition plus tard avec sa volonté d'encourager les SS a faire des enfants très jeunes pour former la future et supposée "élite raciale".

D'autre part, il évolue dans un univers étudiant très masculin même si il a des amies femmes...trop masculin peut être, dans son esprit cet univers ne peut que trop favoriser l'homosexualité ce qu'il tiendra à éviter plus tard lorsque qu'il gérera la vie privée d'une organisation comme la SS et du risque "homo-érotique" de sa représentation..

Un autre point de sa personnalité est marquant, il estime être trop "bavard".Il va développer une façade de sa personnalité pour marquer ce qu'il estime être un défaut. C’est vrai que d'un physique peu impressionnant, un peu falot peut être, effacé, il décide s'imposer une discipline stricte dans ses relations amicales et familiale de manière à se respecter et se faire respecter, tout en faisant de l'exercice....un système de compensation en quelque sorte...si son physique n'est pas impressionnant, si il n'est pas un ancien militaire couvert de gloire, si il est un étudiant somme toute moyen, il s'efforce à donner une image d'homme sûr de lui, qui prend rapidement des décisions et apprend à maîtriser ses paroles et ses prises de position.

Il en sera ainsi toute sa vie pour en imposer à son entourage.

Son antisémitisme, son souci du détail, son souhait de tout contrôler, la mise en place comme la conduite de la SS véritable état dans l'état, les massacres dans les pays de l'est, la Shoah comme la terreur de fin de guerre qui sont les aspects les plus connus du personnage par le grand public, sont bien entendu présentés dans cette biographie.
Ils prennent un éclairage plus net grâce à la présentation de sa jeunesse comme des aspects de la construction de sa personnalité.

"l'éclosion quotidienne d'un monstre ordinaire", le titre de la biographie résume assez bien comment un homme de son temps, plus ou moins socialisé et avec une famille aimante s'est mué en monstre au service d'un état totalitaire.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
Publicité






 Message Posté le: Mar 9 Aoû - 06:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut »
Taran
Hell Soldier
Hell Soldier

Hors ligne

Inscrit le: 03 Sep 2011
Messages: 708
4 ans de service 500 messages Opening Cup services rendus automatique squad leader 80 matchs Wolga Tournament cup only fusil 2 matches EDF

 Message Posté le: Mer 30 Nov - 14:56 (2011)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Donc pour moi se serra le front noir, qui relate des nationaux socialistes qui étaient contre hitler.


Je vous propose ensuite La LVF par moins 42 devant moscow de Eric lefevre et jean mabire


et je vais terminer avec Mourir à Berlin de Jean mabire.

________________________
Je ne regrette rien.
 Revenir en haut »
[HS]=>W4x
Leader
Leader

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 3 848
DNA ligue 7 ans de service stratège 3000 messages Opening Cup services rendus commander semi_automatique ordre de la bannière rouge vétéran HS RO I 120 matchs fait de match 2ème classe RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 5 matches EDF Ordre de la révolution d'Octobre

 Message Posté le: Mer 30 Nov - 16:49 (2011)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Je ne connaissais pas le front noir Okay
________________________
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Sam 3 Mar - 09:32 (2012)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Cela fait assez longtemps que je n'ai pas dépoussiéré ce sujet car je n'ai plus vraiment de lectures à vous faire partager.

Il y a je trouve, assez peu de livres intéréssants qui sont sortis au second semestre 2011 à part peut être femmes de dictateurs qui commercialement s'est bien vendu mais que je n'ai pas acheté.D'autres part avec la seconde guerre mondiale on a souvent l'impression de tourner en rond.
Accessoirement on m'a offert les collabos: 13 portraits issus des archives des services secrets de Vichy de Laurent Joly qui est un album illustré et commenté avec un grand parti pris, ce qui n'a plus grand chose à voir avec l'Histoire...à éviter.

Du coup je me consacre depuis plusieurs mois à des ouvrages consacrés au grand siècle ce qui me rappelle ces bons vieux cours d'Histoire du collège et lycée et qui, dans le fond, remettent en cause pas mal d'idées reçues sur la vie du peuple au 18éme siècle (très peu abordé) et sur la vie à Versailles.

Le seul ouvrage qui a retenu mon attention en ce début d'année c'est celui ci:



J'en avais déjà parlé en communiquant les liens de la conférence de Pauwels disponibles sur Dailymotion.

Je vous conseille très vivement de prendre le temps de bien écouter cette conférence car l'argumentation est bien construite.Pauwels reprends des faits déjà connus ou peu connus et les analyse sous un angle différent pour en tirer un jugement de l'Histoire à bien des égards éloigné de l'image idéalisée des américains sauveurs de l'Europe.

Naturellement il ne s'agit pas de dénaturer l'hommage que l'on doit rendre au brave prolo américain venu se faire tuer sur les plages de Normandie. Il s'agit plus de mettre en lumière l'histoire de gros sous entre les industriels américains et le régime nazi.

en espérant que cette vidéo vous donne envie de vous procurer cet ouvrage:



________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:22 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
vitzouille


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 159
8FFS

 Message Posté le: Sam 3 Mar - 15:09 (2012)    Sujet du message: le Mythe .
Répondre en citant

Very Happy

Super Merci , JBL : c'est de la bonne , comme toujours !


sérieux , à présent : par diverses sources ,je connaissais des bouts de cette histoire là , et j'en parlais parfois avec des 8FFS ou avec Frenchy , passionnés du coté pile

des tenants et aboutissants de " l'Histoire officielle de la WW2 " .

pour des raisons personnelles , je m'interésse aux cotès industriels et financiers des choses , cachées derrière les épopées de façade pour conforter la bonne conscience de la

population .

Je vais me procurer le bouquin de ce Monsieur , et vite ! ( oui , j'ai regardé les 3 volets de cette conférence de présentation ) .

Je viens de finir le Limonov d'emmanuel Carrère et vais surement en relire et noter des passages car ça donne pas mal à penser sur soi et aussi sur l'ame Russe depuis la

deuxième guerre mondiale . Cordialement . Vitz
 Revenir en haut »
[HS]=>Brice
Admin Newser
Admin Newser

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2010
Messages: 1 807
5 ans de service 1500 messages Opening Cup services rendus squad leader fusilier ordre de l'étoile rouge 120 matchs fait de match 3ème classe RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 5 matches EDF Ordre de la révolution d'Octobre

 Message Posté le: Sam 3 Mar - 15:13 (2012)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Je connaissais la conférence mais je n'ai pas lu le livre, le sujet est pourtant incontournable.

On peut faire un parallèle avec le Plan Marshall qui fut loin d'être la plus pure des intentions, bien qu'elle permit aux pays ravagés de se rétablir assez rapidement, des accords préalables comme celui de Blum-Byrnes, portant sur la réintroduction massive de la distribution des films américains, ont permis notamment d'initier l'américanisation des esprits en France en vue de domination géopolitique, et dont nous payons toujours les conséquences de nos jours.
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Sam 3 Mar - 15:54 (2012)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

l'américanisation des esprits, et même au plus haut des Etats à l'époque.


Pour l'anecdote, Staline dans sa datcha de Sotchi, se faisait essentiellement projeter des films américains avant, pendant, et après la guerre.C'est son secrétaire de toujours, Poskrebychev, qui était chargé de cette tâche ingrate. En effet ce dernier devait jauger l'humeur de Staline dans la journée pour sélectionner le film qui lui conviendrait le mieux pour la soirée.Staline obligeait les membres du Politburo à l'accompagner dans ses soirées cinématographiques interminables.
La règle était de ne pas diffuser d'image de femme même légèrement dénudée.
Si on en croit le récit qu'en a fait Poskrebychev ce dernier ne savait pas si il allait sortir vivant après chaque séance car Staline pouvait piquer des colères contre son secrétaire sur le choix des films américains ou russes qui étaient diffusés.
Sur la fin de sa vie Staline, qui n'était jamais sorti de son pays, voyait le peuple et la culture américaine tels qu'il les voyait dans les films (contrairement aux occidentaux qui fréquentaient les soldats américains dans la vraie vie).
Naturellement très peu de personnes étaient au courant de cette passion pour les westerns, les films de gangsters, ou les films à l'eau de rose.
Si on ajoute à cela un goût pour le cinéma russe, Staline voyait aussi l'union soviétique non pas à travers la réalité mais par le prisme du cinéma de propagande. 
voir Staline la cour du tsar rouge par Simon Sebag montefiore


Donc l'américanisation des esprits oui, la culture américaine diffusée en Europe après la guerre oui, cela dit l'image d'Epinal de l'Amérique du cow-boy Coca-Cola qui mâche du chewing-gum pouvait être battue en brèche par la réalité de la vie des soldats américains sur le sol européen qui fréquentaient les autochtones.


C'est au contraire l'absence d'américanisation des esprits dans les pays de bloc de l'est et de la contre propagande soviétique dans ces pays qui a contribué dans l'esprit du citoyen lambda à l'idéalisation, à l'image d'Epinal du rêve américain puisqu'on manquait des produits de luxe et de produits de consommation courante dans une économie de type socialiste.
Quand on montrait aux peuples un film de propagande soviétique où un noir se faisait battre par des blancs en Alabama pour démontrer la violence inéhrente au peuple américain esclavagiste, l'impact des images produisait un contre effet, les gens s'exclamaient: "regardez ce noir, il a de belles chaussures".Le sentiment matérialiste passait avant la violence des images.


Pour prendre un exemple plus récent Kim Jong Il possédait une grande cinémathèque américaine.
voir Kim Jong Il, dictateur nord-coréen par Michael Breen  
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Sam 28 Avr - 09:18 (2012)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



Ce qui est frappant lorsque l'on fait un panorama de l'entourage d'Hitler, c'est de constater la médiocrité de certains collaborateurs, Ribbentrop n'échappe à la règle.
Ce régime fanatique, au même titre que celui de Staline, promouvait plus la fidélité inconditionnelle que la compétence. C'est pour cela que l'on peut s'étonner, en parcourant les pages de cette biographie, de l'évolution sociale d'un personnage franchement antipathique et incompétent qui a exercé au plus haut niveau d'un ministère aussi crucial que celui des affaires étrangères.

Champion olympique de patinage dans sa jeunesse puis négociant en spiritueux, Ribbentrop devient un homme du parti, puis émissaire "freelance"d'Hitler à l'étranger, ambassadeur d'Allemagne à Londres, puis enfin ministre des affaires étrangères, poste qu'il occupera sans discontinuer jusqu'à la fin du 3éme Reich.

Sa carrière politique est une alternance entre de "bons coups" comme la signature du traité naval germano-anglais, l'accouchement au forceps du pacte qui porte son nom (et celui de Molotov), et des catastrophes diplomatiques comme la déclaration de guerre de la France et l'Angleterre après l'invasion de la Pologne.

Pour bien comprendre le personnage il faut se rappeler qu'Hitler, qui avait très peut voyagé, avait besoin de tenir les anglais à l'écart de toute ingérence sur le continent.Il ne connaissait ni la mentalité anglaise et n'avait pas de réseau capable de l'orienter habilement.
Le ministère des affaires étrangères? un repère d'anti-nazi selon Hitler, des hommes de l'ancien régime, et donc suspects, voire des obstacles dans la réalisation de ses objectifs expansionnistes.
Ce Ribbentrop, qui lui a beaucoup voyagé dans sa jeunesse et qui parle un anglais grammaticalement correct est le parfait émissaire qui va pouvoir passer par dessus le ministère pour négocier avec l'adversaire principal d'Hitler.

Les passages les plus burlesques sont mentionnés à l'époque où il est nommé ambassadeur à Londres...Le petit personnel ne manquera pas de rapporter à la fin de la guerre les anecdotes croustillantes du personnage: hautain et cassant, hurlant sur ses collaborateurs du matin au soir, imbu de sa personne, inculte et ignare, ne sachant pas vraiment écrire une lettre à son führer, il fait même placer des micros dans l'ambassade vite repérés par ses collaborateurs qui ne manquent pas de s'en servir pour se moquer de lui an le comparant à Bismarck...

Ridiculisé par la presse anglaise qui le surnomme "Brickendrop" (to drop a brick, faire une gaffe) il manque d'éborgner le roi d'Angleterre en faisant le salut nazi et de se casser la figure sur les quais de gares en levant trop la tête à la manière d'un Mussolini passant ses troupes en revue...

Cela dit n'étant pas bête (il avait connaissance de son incompétence) et se sentant rejeté par la bonne socièté, il ne manquera pas d'influencer Hitler plus tard pour faire des anglais un ennemi avec lequel on ne peut négocier et, selon Michael Bloch, il sera le responsable du déclenchement de la guerre (contrairement à un Göering plus enclin à la paix pour pérreniser son butin).

L'auteur considère donc Ribbentrop comme l'artisan du déclenchement de la guerre par vengeance contre les anglais qui l'ont humilié, et après avoir intoxiqué Hitler sur les intentions britanniques.

Peu à peu relégué au second plan; Hitler se rend compte de son incompétence; Ribbentrop voit son statut ainsi que ses domaines de compétence s'éffondrer peu à peu au rythme du 3éme Reich.

Lorsque Hitler fait son testament politique (en nommant Doenitz), il écarte Ribbentrop de toute responsabilité future.Ce dernier ira s'humilier sans succès chez l'amiral pour grapiller un poste en Mai 1945...

Véritable loque humaine au procès de Nuremberg (il n'a plus de contact familial et son führer est mort) il est à nouveau ridiculisé à son procès par les différents témoins qui viendront déposer.

Antisémite notoire, précisons le, il est condamné à mort après que preuve a été faite qu'il a été un acteur dans le génocide.(un témoignage l'accable en mentionnant qu'il a encouragé la persécution des juifs en Pologne pendant l'invasion de 1939)

Beaucoup se demandèrent avant son exécution, comment un homme aussi médiocre et ridicule avait pu avoir d'aussi hautes responsabilités dans un pays aussi puissant.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
vitzouille


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 159
8FFS

 Message Posté le: Sam 28 Avr - 18:51 (2012)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

fort interréssant vu sous cet angle mais y a t'il une morale politique à en tirer et laquelle sinon que tout est possible méme des cons incompétents racistes au pouvoir , nommés par un chef d'état démocratiquement élu .

avec tous mes soucis , j'avais oublié " le mythe de la bonne guerre " , merci d'avoir re-posté .
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Lun 11 Mar - 23:56 (2013)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

grosse surprise à la FNAC la semaine dernière:




il restait un exemplaire en mauvais état je vais voir si j'ai plus de chance demain midi dans une autre FNAC.

en tout cas c'est à acheter les yeux fermés.

je ré-activerai un peu cette rubrique que je n'ai pas mise à jour depuis longtemps, j'ai lu quelques bouquins intéressants comme les belles années du milieu 1940-1944 sur la gestapo française, pour l'amour de Staline sur le PCF, la seconde guerre mondiale de Beevor (fleuve), Mihailovic héros trahi par les alliés et la biographie de Béria que je suis en train de lire.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
vitzouille


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 159
8FFS

 Message Posté le: Sam 30 Mar - 13:25 (2013)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

quoique très occupé ailleurs ces temps ci , surtout ne laisse pas tomber ce topic , JBL , merci .
 Revenir en haut »
Contenu Sponsorisé






 Message Posté le: Aujourd’hui à 20:52 (2018)    Sujet du message: Topic bouquins

 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
 » Histoire / History / Geschichte

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller à la page: <  1, 2, 3, 4

Page 4 sur 4

 

          Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation