Portail Connexion
Rechercher Profil
Membres Se connecter pour vérifier ses messages privés
Calendrier S’enregistrer


Topic bouquins

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

 » Histoire / History / Geschichte

Auteur Message
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Ven 4 Sep - 09:02 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant




AUTEUR: Philippe Valode
EDITEUR: nouveau monde

A vrai dire j'ai longtemps hésité a acheter ce livre car monsieur Valode n'est pas historien.
Pour faire suite au sujet sur RO France relatif à Hitler et la société Thuléelancé par =FH=Scorpion je me le suis finalement procuré pour voir, tout en restant sur mes gardes si on y trouvait quelques informations intéréssantes.

En fait, je déconseile son achat, le livre est trés creux.
Si au début l'auteur s'attache à consacrer un gros chapitre sur Karl Hausaufer et de l'influence de celui ci sur la future politique raciale d'Hitler ou de la formation de sa pensée à travers la sociètè Thulée et le Vril, je trouve qu'on est un peu dans la contradiction de fond avec les propos tenus par Kershaw.

...et à choisir, je préfère me fier au travail de Kershaw.

De plus dans l'écriture, Valode semble vouloir s'absoudre de toute critique en rappellant qu'Hitler est un monstre, patati patata, à force cela ressemble plus à un monologue, un requisitoire de comptoir, qu'a une étude approfondie du personnage.

Aprés les premiers chapitres c'est...l'histoire du 3eme reich (sic), bref rien de nouveau sous le soleil, et rien à se mettre sous la dent, on reste un peu sur sa faim au vu du titre prometteur...

Tout juste sont distillés ici et là la destinée de Hess et Hausaufer et de leurs rapports supposés avec Hitler.

Pas grand chose donc...
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
Publicité






 Message Posté le: Ven 4 Sep - 09:02 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut »
[HS]=>®omano
Admin Serveur
Admin Serveur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2008
Messages: 3 267
DNA ligue 7 ans de service 2000 messages Opening Cup services rendus semi automatique assaut ordre de l'étoile rouge vétéran HS RO I 120 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 8 matches EDF

 Message Posté le: Ven 4 Sep - 10:52 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Encore un livre que je ne lirai pas

GoodBye allias le rat de bibliothèque Very Happy ( allias [HS]=>BookWorm Razz)
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
sonyjb


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 347
2 ans de service

 Message Posté le: Ven 4 Sep - 16:29 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Merci!

Faudrait que je m'occupe de balancer quelques livres que j'ai ici... y'a du boulot, beaucoup de boulot ! lol

JB
________________________
Na!
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Lun 7 Sep - 08:13 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: Joachim Fest
EDITEUR: PERRIN

Pour finir avec les bouquins de l'été voilà en voici un bon de Joachim Fest.Ses bouquins sont de manière générale, assez abordables niveau lecture et assez immersifs.

La résistance allemande à Hitler est symbolisée dans la mémoire collective par l'attentat de Stauffenberg en 1944, et toutes les tentatives précedentes, qui ont en communs d'avoir été élaborées par des militaires de la wehrmacht.
A ce propos, "la chance du diable" titre du bouquin de Kershaw sur l'attentat de 1944 conduit Hitler a penser que c'est sa destinée qui le conduit à échapper à tout ses attentats ce qui le conforte dans cette idée mystique qu'il est l'homme providentiel que rien n'arrêtera.

On pense aussi résistance à travers les étudiants de la rose blanche, civils et téhoriquement pacifistes, puisque cette résistance ne s'exprime qu'a travers de multiples tractages dans le but de faire prendre conscience au peuple de la folie meurtrière du régime.

A l'instar de ces deux sujets assez bien connus de tous, la résistance allemande apparaît dans ce livre comme beaucoup plus profonde et beaucoup plus ancienne.

En 1933 dès l'accession d'Hitler au pouvoir, des groupes d'individus civils et militaires s'associent dans le but d'étudier la possibilité de remplacer Hitler et son régime dont la politique intérieure de suppression des libertés et de marche vers la guerre inquiète.

On retrouve parmi ces hommes des cadres civils prussiens ou du moins anti nazis convaincus et des militaires de tout bord.

De la campagne de Pologne à la campagne de France de multiples projets d'attentats (par balle, ou suicidaire par bombe) sont projetés et parfois même mis à execution.

La condition sine qua non pour la réalisation de ces projets sous entend qu'Hitler doit avoir perdu la confiance du peuple par des erreurs politiques mais le succès de la campagne de Pologne ou de France empêchent souvent la mise en route de ces attentats tellement la peur est grande de voir le peuple se retourner contre les insurgés et de faire d'Hitler un martyr.

Hitler, c'est le peuple et "l'idée", cet ensemble de choses qui l'ont amené au pouvoir, c'est pourquoi les nombreuses tergiversations entre conjurés conduiront à des échecs cuisants.A force de se demander quoi faire aprés sa chute et quel régime choisir pour l'Allemagne, le temps passe et la paralysie s'installe parmi les conjurés.

Autre chose, éliminer Hitler c'est se débarasser des SS donc la présence d'Himmler lors de l'attentat et aussi indispensable (en plus de Goebbels et d'autrés séides du régimes).Voilà aussi pourquoi certaines tentatives d'attentats seront avortées.

Evidemment une bonne part du livre est consacrée à l'attentat de Stauffenberg (et il est trés complet) ainsi que ces conséquences.
Dans la mentalité du soldat prussien il était trés difficile de s'opposer au chef ou de vouloir sa mort, traditionnellement le corps des officiers ne trahissait pas et ne faisait pas de politique( cf Manstein)

L'ensemble du livre laisse un goût amer.Si le régime était fort avec un appareil qui obeissait aveuglément au chef, les conjurés du cercle de Tresckow et par extension tous ceux qui ont essayé de s'opposer au régime ont été vaincus par le temps, les opportunités manquées, la chance du diable, et, contrairement à la résistance à Mussolini, ils étaient trop préoccupés par la conséquence de leur geste et du futur de l'Allemagne qu'a l'élaboration de l'attentat en lui même.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
sonyjb


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 347
2 ans de service

 Message Posté le: Mar 8 Sep - 19:50 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Un des derniers livres que j'ai lu sur le sujet:



Un des meilleurs... voir LE meilleur, le plus complet, c'est époustouflant!

Tout d'abord, attention!

Il faut s'accrocher pour le lire, je le déconseille fortement aux passionné d'histoire du dimanche, c'est du gros pavé!

Issue de la troupe chargée dans les années 1920 de protéger Hitler, la Waffen-SS est devenue avec la guerre une composante déterminante des forces armées du Ille Reich, associant au passage son nom au fanatisme guerrier.
Surtout, elle est devenue Le symbole de la barbarie nazie à travers les crimes que ses unités ont perpétrés en Europe occupée, à l'image des 642 civils massacrés à Oradour-sur-Glane par la division " Das Reich " le 10 juin 1944. L'ampleur de ces crimes, tout autant que la réputation d'élitisme militaire que La propagande allemande a forgée à l'époque, a occulté des questions pourtant essentielles.
Qui étaient ces hommes ? Comment ont-ils été recrutés ? Quelles ont été leurs motivations pour s'engager ? Comment ont-ils été formés, endoctrinés, conditionnés ? À quoi ont-ils été employés ? Comment se sont-ils comportés, sur Le champ de bataille comme dans leurs missions de répression ? Et finalement, quel fut le rôle réel tenu par la Waffen-SS dans la société allemande en guerre ? S'appuyant sur des fonds d'archives allemands d'une exceptionnelle richesse, ce livre offre la première histoire totale des soldats SS.
Loin d'une légende souvent complaisante ou des idées reçues, s'attachant aux anonymes comme aux dirigeants, Jean-Luc Leleu a brossé une fresque qui fera date.

Le genre de bouquins, fait par un Histoirien de qualité, qui donne envie de continuer à lire!

JB
________________________
Na!
 Revenir en haut »
sonyjb


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 347
2 ans de service

 Message Posté le: Ven 9 Oct - 17:40 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Mon dernier bouquin, offert par un ami....

C'est du très très bon, écrit par un soldat de la 1ere armée Française 20€, pour du lourd, j'étais impressionné, je conseil )à 900%!



Le site du gussien:

http://seconde-guerre-mondiale.blogspirit.com/

JB Okay
________________________
Na!
 Revenir en haut »
porta
Invité

Hors ligne




 Message Posté le: Jeu 29 Avr - 01:10 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Sven Hassel est un ecrivain qui decrit tres bien le quotidien horrible des soldats du front durant la seconde guerre mondiale (principalement sur le front de l'est)mais aussi en normandie ainsi qu'en italie.
Ce danois engager dans l'armee allemande suite a la crise economique des années trente , apres avoir deserter ,passer par les prison du 3em reich ,condamner a mort ,il seras gracier et verser dans un bataillon disciplinaire ou la il seras le temoin d'une guerre sans pitié et sans concessions pour qui veux garder la moindre chance de survivre a cette boucherie sans nom qu' auras ete le front de l'est.
les trois premiers romans de Sven Hassel sont les plus "autobiographiques "l a légion des damnés,les panzers de la mort ,camarade de front.
90% des histoires reposent sur des faits réels declare t'il
ces romans peut etre les connaissez vous mais pour ceux qui ne les connaissent pas je vous met la liste complete
la legion des damnes
les panzers de la mort
camarade de front
bataillon de marche
gestapo
monte-cassino
liquidez Paris
general ss
kommando reichfuhrer himmler

voila j'espere que ceux qui ne le connaissais pas auront eut envie de s'acheter un de ces livres (sur ebay ou priceminister on peux les avoir pour quelques centimes en presse pocket pas cher car ils datent des années soixantes)

PORTA
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Jeu 29 Avr - 10:11 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

une capture des couvertures des ouvrages commentés permet de mieux accompagner les messages.

dans l'absolu la mémoire retiens mieux les images que les propos et que ce soit à la Fnac ou chez les bouquinistes, on se souviendra plus de la couverture que du titre.

si tu peux commenter un seul ouvrage à la fois accompagné de sa couverture, ça donnera peut être envie à certains de se procurer ces livres.

Sur le fond je ne connais pas Sven Hassel, toutefois d'après le succès très grand de ses romans et le jugement global qu'il a fait de son travail, il est reconnu comme un auteur pacifiste dénonçant la stupidité de la guerre.

cela dit cela reste du roman ou du moins du romancé comme le revendique l'auteur et non pas l'évocation systématique de faits historiques avérés.Cela n'enlève en rien la qualité du travail fourni, le reste est une question de goûts personnels. Okay
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
porta
Invité

Hors ligne




 Message Posté le: Jeu 29 Avr - 12:01 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

j'ai bien noter tes remarques GBL et je tacherais de les metres en pratiques quand je presenterais un prochain livre (le probleme etant que mon scanner ne fonctionne plus donc impossible de vous montrer les couvertures des livres dsl)
Pour en revenir a Sven Hassel ,il es clair que ces livres ne sont pas ceux d'un historien mais sa description de la guerre nous plonge le nez dans la boue et le sang en nous racontant justement la vie quotidienne du landser .
Il est vrai que ces ecrits sont romancer mais tirer de faits qu'il a lui meme vecu en tant que soldat.
je met un petit lien pour un site consacrer a l'auteur


http://www.svenhassel.info/

PORTA
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Jeu 29 Avr - 14:15 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

le message de Porta me fait penser qu'il me faut mettre en ligne quelques récentes lectures.



j'ai acheté tout récement ce livre au musée de l'armée...mais il est disponible un peu partout.

Cela m'a naturellement fait penser à cette visite que nous avions faite avec Wax l'été dernier à ce même musée, et plus exactement à un moment fort, lorsque nous nous trouvions dans l'aile de la résistance et que de vraies lettres de dénonciations étaient exposées.
Toutefois, le papier vieillissant comme l'écriture de l'époque rendait la lecture assez difficile...

Certains d'entre vous ont peut être vu trés recement sur Arte un documentaire de 2eme partie de soirée (aprés la Chute) intitulé"cher oncle Hitler".
On y expose les lettres des particuliers qui étaient envoyées au Fuhrer avant et pendant la guerre, jusqu'à la disparition du régime.

Cela pouvait donner quelques indications sur le moral du peuple.

Mais à une époque ou les instituts de sondages n'existaient pas, et , les lois d'urgence du régime nazi le permettant, le courrier que les particuliers s'échangeaient entre eux était ouvert et analysé, ce qui permettait de donner une vision assez précise de la perception du régime par le peuple.

cette méthode, pratique et efficace sera utilisée dans la France occupée...quand le régime nazi ou de Vichy ne bénéficiaient pas carrément de renseignements spontanés de la part des citoyens eux mêmes


J'attendais donc l'occasion de me procurer un ouvrage récent et sérieux sur le phénomène de la dénonciation pendant l'occupation de 1940 à 1944(pourquoi, comment et les conséquences sociétales) le livre du journaliste andré Halimi est tombé à pic.

le livre étudie, à travers le reproduction de lettres de l'époque à la virgule prés, les différentes types de dénonciations.Celle ci revêt plusieurs motivations dont voici quelques exemples:

-la dénonciation gratuite: le dénonciateur est antisémite et profite des aménagements des lois de Vichy pour laisser libre court à ses instincts de haine vis à vis de la communauté juive.

-la dénonciation intéressée: la jalousie de la réussite de l'entrepreneur juif suscite bien des convoitises.Se débarrasser d'un encombrant concurrent est simple comme une lettre à la poste...récupérer son bien, son logement, ses affaires se fait sans scrupules.

-la dénonciation familiale: le futur beau fils courtise une jeune femme célibataire, ils sont amoureux...oui mais il est juif.Les parents de celle ci feront tout pour se débarrasser de cet encombrant prétendant en le dénonçant aux autorités.A l'heure ou les théories fumeuses sur les races deviennent des lois, la notion protection de la famille est prise en compte.

il y a beaucoup d'autres thèmes très intéréssants abordés dans ce livre.


Ceux ci ne s'adressent pas seulement au haut commissariat à la question juive (Darquier de Pellepoix ou Xavier Vallat) mais aussi à l'obersturmfuhrer Dannecker chargé de la police....Autant dire que certains français n'avaient pas confiance envers les autorités de Vichy...
Il faut signaler aussi que certaines accusation iniques et grossières restaient lettres mortes, aussi s'adresser avec hargne à l'occupant était une manière de s'assurer qu'une enquête serait menée.

Il y avait aussi un autre moyen:
La presse collaborationiste (le pilori,gringoire, je suis partout etc..) était la première à demander à l'occupant et au régime de Vichy des lois plus dures contre la communauté juive et à dénoncer publiquement dans leurs journaux tout ceux qui étaient supposés et dénoncés comme juifs, communistes, gaullistes, francs maçons, ainsi que les français courageux qui aidaient les juifs.

La lettre permettait l'ouverture d'une enquête rapide qui débouchait sur arrestation et déportation voire execution...

quant aux indicateurs ou délateurs professionnels, certains étaient rémunérés pour leurs basses oeuvres.

ces crimes ne sont pas resté tous impunis:


En quittant la France l'occupant ne prend même pas la peine de détruire les preuves de cette collaboration bien au contraire...la correspondance est laissée en évidence et tombe très facilement dans les mains des libérateurs et du nouveau régime.

A cela l'auteur tire 2 conclusions sur l'ambivalence de la collaboration par dénonciation entre le collaborateur dénonciateur ou indicateur et l'occupant:

-la gestapo et par extension les autorités allemandes récipendiaires des lettres de dénonciations méprisaient ces français qui se dénonçaient entre eux, ou ces indics' qu'il fallait aussi rémunérer.
-en abandonnant ces correspondances, l'occupant savait que le nouveau régime règlerait ses comptes avec les collaborateurs ce qui peut apparaître comme une vengeance de dernière minute pour la gestapo.

La fin de l'ouvrage est consacré aux condamnations qui ont découlées de la mise à jour de cette collaboration: hommes et femmes de tout âges et toutes conditions sociales sont pour beaucoup condamnés à mort ou à de lourdes peines de travaux forcés (10 à 20 ans) après un passage au tribunal ou sont évoqués de biens sordides histoires.

la construction du livre permet de ne pas tomber dans le répétitif, les échantillons choisis sont spécifiques aux types de dénonciations ce qui donne une dynamique cohérente et captivante à l'ouvrage.

en ce qui me concerne je l'ai trouvé très agréable à lire, c'est aussi une mine d'information sur un comportement particulier dont la pratique perdure encore jusqu'à aujourd'hui.


plus tard je posterai la bio de Goëring sortie en début d'année.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:19 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
vitzouille


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 159
8FFS

 Message Posté le: Dim 2 Mai - 23:39 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

formidables choix , présentations et synthèses , cher GoodBye !

je ne vois pas le temps passer ,rien qu'à dévorer ces trois pages . reste à dévorer tous ces bouquins

si bien choisis . Moi qui lit énormement sur tous ces mèmes sujets (pas exhaustifs ) ,je n'ai lu aucun

de ceux là . Honte sur moi !

Super Topic ! Merci à toi . Smile
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Dim 9 Mai - 10:13 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



Auteur: Lawrence Malkin

Editeur: City edition


ancien correspondant du Time et de l'international Herald Tribune, Lawrence Malkin nous fait partager le récit de la plus grosse opération de faux monnayage de la seconde guerre mondiale.

L'opération Bernhard (qui a fait l'objet du film "Die Fälscher - Les faussaires" ) est lancée par la SS dans le but de détruite l'économie alliée.
Des presses ainsi que tout le matériel nécesaire sont installés dans le block 19 du camp de Sachsenhausen, la SS recrute parmi ses prisonniers (dont de nombreux juifs) la main d'oeuvre qui va servir à reproduire la livre sterling, et, ultime espoir, le dollar.

A force de travail, les détenus iront jusqu'à produire des livres sterling d'excellente factures qui vont berner la banque d'Angleterre.

Cela dit quand l'opération "livre sterling" devient une réussite il s'avère que la Lutwaffe ne dispose plus de la logistique nécéssaire pour larguer ses billets au dessus de l'Angleterre.

les contrefaçons, suivant leur qualité sont employées pour acheter les denrées nécessaires à l'Allemagne dans son effort de guerre auprès de ses alliés et les moins bonnes reproductions servent à financer les espions et les mauvais coups (voir mon post sur l'affaire Cicéron).

sur le quotidien de ces prisonniers:
-les détenus, (graveurs, photographes, expert ès qualité...) bien que menacés et parfois brutalisés, étaient gardé par des SS qui avaient pour consigne de ne pas perturber leur travail ou d'exercer de violences sur eux. (du moins théoriquement)
-la nourriture, les sanitaires, l'ensemble des conditions d'existence, l'accès au soins étaient garantie pour cette petite minorité de détenus.
-ils disposaient de tout le matériel nécéssaire à leur travail et même de quelques loisirs.

la banque d'Angleterre découvre la supercherie pendant et surtout après la guerre mais il est déjà trop tard...ces billets de banque ont été diffusé en masse dans l'économie mondiale et ils refuseront toujours d'admettre la réussite de cette opération de contrefaçon pour protéger leur monnaie.

en pratique chaque billet étant numéroté à la banque d'Angleterre, il fallait que le billet passe 2 fois dans ces caisses et que ces numéros soient relevés pour voir qu'il s'agissait d'une contrefaçon...

l'auteur place surtout le débat inégal dans la réalité de la guerre économique qui favorise les régimes dictatoriaux, car les alliés eux aussi ont fait des tentatives similaires:

-dans l'Allemagne nazie, le Reichmark circule peu, les tickets de rationnement contribue essentiellement au ravitaillement de la population.De plus, dans un régime autoritaire la diffusion soudaine de monnaie et l'enrichissement dans un lieu bien précis auraient conduit à des arrestations et des éxecutions sommaires.

-en revanche dans les états alliés et démocratiques le largage de fausses coupures et leur diffusion s'avère bien plus payante dans la tentative de déstabilisation de la monnaie.

A la fin de la guerre, la plupart des détenus recouvrent la liberté; quant au périple de ce "trésor" de fausse monnaie, il connaitra un destin d'éternelles supputations, on parle alors "du trésor de la SS" dont une partie sera retrouvée par les alliés.


(sur le thème à revoir aussi "Crésus", l'excellent film en noir et blanc avec Fernandel, qui raconte l'histoire de brave berger désargenté qui devient subitement riche après la découverte d'un container allemand largué par l'occupant en déroute pour flinger l'économie française à la fin de la guerre).

Le livre se lit comme un roman, ce qui est assez agréable et le rend facile d'accès.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
[HS]=>W4x
Leader
Leader

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 3 848
DNA ligue 7 ans de service stratège 3000 messages Opening Cup services rendus commander semi_automatique ordre de la bannière rouge vétéran HS RO I 120 matchs fait de match 2ème classe RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 5 matches EDF Ordre de la révolution d'Octobre

 Message Posté le: Dim 9 Mai - 10:37 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Okay C'est une affaire que nous avions évoquée autour d'une bière après notre première visite du musée de l'armée Mr. Green
________________________
 Revenir en haut »
vitzouille


Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2008
Messages: 159
8FFS

 Message Posté le: Mar 11 Mai - 12:42 (2010)    Sujet du message: HHhH
Répondre en citant

Salut à ceux qui lisent !

Smile Smile j'ai surpris ma femme en train de lire HHhH de laurent Binet chez grasset .

je le lui ai immédiatement confisqué et suis en train de me régaler à le lire .

ce pauvre Binet s'est interréssé par hasard à Heydrich , le sujet l'a passionné et a fini par le

pousuivre tant et tant qu'il s'est documenté comme un malade pour finir par exhorciser ses

démons en sortant ce bouquin , sorte de roman mélé d'anecdotes et d'infos authentiques qui

éclairent le personnage mettent en évidence à quel point sa mort a été une bénédiction pour

l'humanité , au vu de ses capacités de nuisance .

le style est déroutant de prime abord : Binet a 37 ans et prof d'histoire , il parle comme un FIGHT , un 8FFS ou un HS .

par ailleurs il joue parfois à Red Orchestra et IL 2 sturmovik .

un auteur athypique donc mais qui vaut le coup d'étre lu . ses anecdotes sur l'URSS , Staline et autres devraient passionner l'ami GBL , féru de ces choses .

paru en mars 2010 . je mettrai des Tofs dès que possible .

en attendant , juste un petit souvenir du 8 et 9 mai 2010 à Duclair (ai regretté W4X et Silence )




bien à vous ! (un chti match vers le 18 , 19 ? )

Mimi VITZ
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Sam 7 Aoû - 14:58 (2010)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



auteur: Joseph Kessel
éditeur: Tallandier

Cette fois ci je vous présente cet ouvrage réédité chez Tallandier de Joseph Kessel intitulé "jugements derniers: les procès Pétain, Nuremberg et Eichman".
Rien qu'a la taille de l'ouvrage on se doute bien qu'il ne s'agit pas d'une étude exhaustive de ces 3 grands procès mais plutôt d'une chronique judiciaire tenue à la manière d'un journaliste.
Kessel assiste à ces procès et en tire les moments clefs, ceux pendant lesquels les accusés se retrouvent face aux crimes qui leur sont reprochés, et observe attentivement quels sont leurs attitudes et leurs réponses.
L'auteur distille chaque froncement de sourcille, chaque geste qui puisse être interprété comme de la gêne, du mépris ou de l'insolence.

Ce n'est pas un hasard si sur la couverture on aperçoit Pétain qui tend l'oreille....il jouera plusieurs fois devant le tribunal ce rôle de vieillard sourd qui a du mal à entendre les propos gênants et les condamnations des témoins à charge du procès.
Ses gestes et ses paroles (très peu nombreuses car il avait au préalable annoncé qu'il ne prendrait jamais la parole durant le procès) sont un décryptage qui aident à comprendre l'attitude du maréchal de France.

Idem pour Nuremberg mais en très succinct. Il relève les phrases de mauvaise foi, les incohérences, l'attitude des prévenus, et relate la fameuse scène du visionnage du film de Ford sur la Shoah avec l'éclairage bien particulier dirigé vers les accusés de manière à ce que la salle puisse décrypter leurs réactions.

Quant au procès Heichman, là encore il y a tout le décryptage trés habile de l'auteur sur l'attitude de ce dernier. Droit dans ses bottes, martial, "reptilien" (un terme qui revient souvent et dont est aussi affublé Laval dans le procès Pètain), Kessel montre par quels subterfuges l'accusé tente de se dédouaner de ses responsabilités devant l'humanité et pour l'Histoire.

Dans un procès, il est certain que l'attitude de l'accusé dans son box a toute son importance.Dans des procès de ce genre, elle est capitale.Elle dénote aussi à travers le récit de Kessel qu'elle peut faire montre d'inhumanité.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






 Message Posté le: Aujourd’hui à 17:35 (2018)    Sujet du message: Topic bouquins

 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
 » Histoire / History / Geschichte

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >

Page 3 sur 4

 

          Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation