Portail Connexion
Rechercher Profil
Membres Se connecter pour vérifier ses messages privés
Calendrier S’enregistrer


Topic bouquins

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

 » Histoire / History / Geschichte

Auteur Message
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Ven 17 Avr - 18:36 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: Nicolas Werth

EDITION: TEMPUS

Pour poursuivre sur les purges staliniennes, on va remonter à 1933 soit 6 avant avant les grandes purges de Iejov.

A cette époque le chef du NKVD, Iagoda, met en oeuvre avec la bénédiction de Staline la déportation inhumaine dans la région désolée de Nazino d'environ 6000 russes jugés "nuisibles" de part leurs appartenance politque, ethnique, religieuse ou leur passé sous le tsarisme.

L'idée de purger les grandes villes staliniennes des clochards, voleurs, asociaux et autres élements ne rentrant pas dans le rêve de sociètè communiste n'est pas nouveau.Cette "purification géographique" va consister à rafler hommes femmes et enfants pour les déporter dans des régions vides et peu hospitalières avec le mince espoir d'en faire des "colonies" qui permettront à ces régions de créer des richesses.

La réalité bien entendu à été tout autre.Les gens étaient raflé au hasard par la police (essentiellement sur les marchés et lieux publics divers) déportés contre leurs grés, sans aucun bagage et trés peu de nourriture, parqués dans des camps de transit avant leur destination finale dans des conditions d'hygiène catastrophique.

Comble de cette déportation ubuesque, des membres du parti ou même leur famille étaient déportés car ont jugeait que leurs papiers étaient des faux !

Bien entendu comme 6 ans plus tard on ne dira rien aux familles des déportés, certains étant partit chercher des cigarettes ou parti à la poste du coin avant d'être raflé par les brutaux agents du NKVD.

Résultat de ces déplacements de population "esclave" en dépit du bon sens: de nombreuses evasions, des épidémies, des morts, la famine, la criminalité, et la renaissance du cannibalisme sur cette petite ile de Nazino.

Cette répétition générale a permis de servir d'experience pour les futures purges de 1938.

une histoire peu connue et poignante.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:46 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
Publicité






 Message Posté le: Ven 17 Avr - 18:36 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Dim 3 Mai - 09:36 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



Auteur: Bernd Freytag von Loringhoven

Editeur : Perrin


Un bon complément au récit de Milch déjà cité par Wax en début de topic.

Loringhoven est une personnalité atypique dans l'entourage d'Hitler puisqu'il faisait office d'aide de camp du général Hans Krebs à l'Etat Major de la wehrmacht.

A noter que son cousin était complice des conjurés du plan Walkyrie qui visait Hitler en 1944.
Il se suicida et c'est Bernd qui découvra le corps dans la fôret....malaise...
Un temps soupçonné (à tort) de félonie par la SS lui aussi, il fut blanchi grace a l'appui de Krebs et à ses soutiens à l'Etat Major.

Une fois dans le bunker il exerçait les missions d'opérateur radio, et sur la fin, épluchait plus souvent les dépêches alliées de Reuters pour informer le führer que le canal d'information du parti completement désorganisé dans les derniers jours du régime.

Aprés un service impeccable, il réussit a filer à l'anglaise non sans avoir eu l'autorisation personnelle d'Hitler, pour rejoindre les derniers combattants de Berlin...en fait il s'enfuit en se déguisant en paysan luxembourgeois avec un comparse pour finir par être fait prisonnier par les britanniques (qui n'avaient rien à envier aux méthodes d'extorsion d'informations des soviètiques) il fait d'ailleurs part des sévices qu'il a subi.

Vous trouverez dans ce livre le récit étonnant des derniers jours à travers son regard (je ne vais pas tout raconter), ainsi que les plans détaillés du bunker et de la nouvelle chancellerie ce qui permet de mieux comprendre l'organisation nazie souterraine.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:12 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
[HS]=>W4x
Leader
Leader

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 3 848
DNA ligue 7 ans de service stratège 3000 messages Opening Cup services rendus commander semi_automatique ordre de la bannière rouge vétéran HS RO I 120 matchs fait de match 2ème classe RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 5 matches EDF Ordre de la révolution d'Octobre

 Message Posté le: Dim 3 Mai - 10:01 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Wilfff en a parlé hier soir,



Tous les combats victorieux de l'armée française durant la Seconde Guerre mondiale sont évoqués, qu'ils se soient déroulés sur le sol français ou à l'étranger (Afrique, Italie, Ile d'Elbe...).
Il traite des moins connus, notamment en mai-juin 1940, à Hannut, Gembloux, Montcornet et Abbeville, lorsque la 4e division cuirassée de réserve du général de Gaulle enfonça les positions allemandes. Amiens, Rethel, Voncq, ne sont pas non plus oubliés. Pas plus que les combats qui, en Moselle ou dans les Alpes, permirent de tenir en échec les armées allemande et italienne.
Au fil de cet inventaire des victoires de l'armée française, des Forces françaises libres et de la Résistance, l'auteur nous conduit aussi en Afrique orientale (1941), en Libye (Bir Hakeim 1942), en Corse, sur l'île d'Elbe, dans les poches de l'Atlantique, et jusque dans l'Allemagne de 1945 occupée par les forces alliées.
________________________
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Dim 3 Mai - 13:52 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

de plus ce livre est sorti il y a peu de temps, je l'ai vu en bonne place a la FNAC.

enfin un livre qui va faire tomber le vieux mythe de l'armée française dépassée et nulle du genre 7eme compagnie
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Sam 16 Mai - 01:09 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: Andrew Nagorski

ESITEUR: Editions de Fallois

J'ai déjà abordé ce livre sur le site de RO France pour répondre aux propos de Bolchevik.
Demarrer le livre par des chiffres c'est evidemment frappant, surtout quand il s'agit de convaincre le lecteur que la bataille de Moscou n'a pas la place qu'elle mérite dans les livres d'Histoire.

Les chiffres nous disent qu'il s'agit de la plus grande bataille de tous les temps en terme de soldats engagés, et Nagorski s'échine aussi a démontrer qu'il s'agit là du tournant de la guerre bien avant Stalingrad.

Certains passages méritent d'être évoqués pour mettre en lumière la spécificité de cette bataille:

Contrairement à la propagande d'aprés guerre, la population de Moscou n'est pas restée soudée derrière Staline, du moins pas au début. Une véritable anarchie et un sauve recurant a déchiré la ville avant même l'arrivée des troupes allemandes a 40 kilomètres de la capitale.

Frappant aussi les tergiversations de Staline qui avait bien songé a quitter Moscou et dont un train tout équipé était déjà sur les rails pour attendre l'inévitable conquête allemande.

Il faut rendre hommages aux moscovites sincères qui ont défendu mètres par mètres leur ville, les allemands ayant bien à un moment conquis certains faubourgs de la capitale.

Ne pas oublier non plus que la répression et la terreur a continué a sévir dans la population même aux heures les plus sombres du siège de la ville.

Le NKVD avait constitué des petits groupes de fanatiques saboteurs suicidaires au cas où la ville aurait été prise, même une petite troupe de théâtre avait été entrainée pour donner un spectacle aux allemands et leurs jeter des massues de jongleurs remplies de grenades !

je passe sur pas mal de faits essentiels et d'anecdotes mais ce livre est à lire absolument, pas mal d'idées reçues y sont balayées.

au passage je cherche des liens internet ou un livre sur le bunker de Staline qui est trop vite évoqué dans ce livre.Celui ci se trouverait a moins de 100 kilometres de Moscou et habiterait aujourd'hui un musée je crois.Et il n'a jamais servi bien entendu
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:14 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Lun 22 Juin - 07:33 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: J.M Garcia Pelegrin
EDITEUR: François Xavier de Guibert

On se souvient des paroles de la secrétaire d'Hitler Traudl Junge qui dans le film Der Untergang, disait que son choix de travailler pour les nationaux socialiste était une erreur de jeunesse, jusqu'a ce qu'elle passe par la rue Hans et Sophie Scholl aprés la guerre et réalise qu'elle était née la même année que Sophie Scholl: la jeunesse n'etait donc pas une excuse avait elle compris...

Pendant que certains servaient aveuglément le pouvoir, un groupe d'étudiants âgés d'a peine 20 ans s'organisaient pour lutter contre le pouvoir tyrannique des nazis.

Bien entendu, comme moyen de lutte à l'époque, il y avait l'attentat, resté comme l'apanage des militaires illustré entre autre par l'opération Walkyrie.
Pour Hans et Sophie Scholl, Kurt Huber, Alexander Schmorell, et leur camarades, le tractage était l'arme de lutte psychologique contre le régime.

On comprends au fil de la lecture comment de simples étudiants, fervents catholiques, qui ne jouaient pas à la playsation mais avaient éveillé leurs conscience en s'imprégnant de philosophie allemande, se sont organisés comme un groupe de pensée avant de passer à l'action dés l'année 1942.

A l'époque, les étudiants en medecine étaient envoyés surle front russe pour leur stage pratique, ce fut l'évenement déclencheur qui favorisa la résolution de passer à l'acte dés leur retour en Allemagne.

Action de tractage discrète dans les universités, dangereuse voire suicidaire, jusqu'a la dénonciation d'un répétiteur qui surprend les Scholl en pleine action.
L'enquête de la gestapo conduit rapidement au démantèlement de la rose blanche, alors que le régime commençait à s'agacer des actions subversives de ce petit groupe et que la gestapo piétinait.
Quant à la parodie de justice et les condamnations a mort par avance de l'impitoyable Fressler, elle mettra surtout en lumière le courage sans limite de jeunes gens qui ne renièrent jamais leurs convictions jusqu'a la mort.

Tous les tracts originaux sont reproduits et traduits dans le livre de Pelegrin.

un beau livre à acheter quand on a 20 ans.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:15 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Lun 22 Juin - 07:56 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: Glenn B. Infield
EDITEUR: Pygmalion


Ce n'est pas un bouquin mais une aventure qui se dévore.

Il s'agit de la biographie de Otto Skorzeny "l'homme le plus dangereux d'Europe" selon les alliés, agent des services secrets qui intègre la SS dés 1943.

Il devient célèbre assez tard dans la guerre mais ses actions commandos sont rentrées dans l'histoire:

-L'enlèvement rocambolesque de Mussolini
-L'enlèvement de l'amiral Horty
-les commandos déguisés en soldats alliés à l'arrière des lignes amricaines pendant la bataille des Ardennes
-l'organisation Werewolf

Véritable homme d'action, sanguin mais réfléchi, il est l'homme a qui Hitler confie en personne des missions qui ont changés le cours de l'Histoire.
Il est l'artisan qui dés 1944 contribue à cacher le trésor nazi en suivant les ordres de Bormann qui pépare la survie du régime de l'aprés guerre

Aprés la guerre ses actions sont moins militaires mais tout aussi subversives pour les alliés:

-Il s'associe à la création du réseau Odessa
-Il favorise la création de Die Spinne ( qui intègre les anciens nazis dans le paysage politique de la RFA)
-Il se charge de récupérer le trésor nazi en Argentine détourné par Evita Peron
-Avec l'aide de Hjalmar Schacht (l'ancien banquier d'Hitler) il gère les finances nazies de l'aprés guerre en Espagne et en Suisse

Sur le plan personnel il réussie a échapper à la mort et à une longue peine de prison a la fin de la guerre car il n'a officiellement pas de sang sur les mains...en fait les américains le soupçonnait d'avoir déguisé ses commandos en soldats US et de leur avoir donné l'ordre de tirer ce qui défiait toutes les lois de la guerre.

Habilement acquitté (même si il fut aprement recherché aprés son procès) il disparait pendant plusieurs années ce qui rend difficile d'établir ses faits et gestes et ouvre la porte aux fantasmes les plus récurents en matière de mystères historiques.
En fait on peut supposer que les alliés ne voulaient pas qu'il soit employé par les soviètiques et vice versa.

Ce portrait en demi teinte d'un grand gaillard fort en gueule et trés courageux n'a pas fais l'objet d'un film, ce qui est bien dommage, car si il n'a pas l'aura d'un Stauffenberg, il s'agit d'un homme d'action qui à sa façon à fait rentrer ses faits d'armes dans l'Histoire de la guerre.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:16 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Lun 29 Juin - 06:47 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: Francçois Kersaudy

EDITEUR: Perrin

On se calme et on boit frais à St Tropez !

les vacances approchent même pour les noobs de la gâchette...alors autant se lancer dans un ouvrage digne de James Bond qui relate une grande histoire d'espionnage de la 2eme guerre mondiale.

l'essentiel de l'intrigue se passe en Turquie, pays neutre et véritable nid d'espions où tous les coups sont permis pour se faire un peu d'argent.
C'est ce qui va arriver à un médiocre collaborateur turc de l'ambassade d'Angleterre, rentré dans l'Histoire sous le nom de code Cicéron, qui a volé a grandes brassées de nombreux documents top secrets pour les revendre à l'ambassade d'Allemagne quelques rues plus loin.

Notre ami procédait simplement en piquant sur le bureau de l'ambassadeur anglais ou dans sa serviette moult documents qu'ils photographiait....sans jamais se faire prendre....ni comprendre l'importance des documents qu'il fournissait.

Informateur allemand fiable et génial ayant de l'or dans les mains ,ou outil de l'intox perverse des anglais?


la polémique fais toujours rage aujourd'hui, reste que cette rocambolesque aventure se lit simplement et l'intrigue et particulièrement haletante.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Dim 22 Avr - 10:17 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
guewen
Invité

Hors ligne




 Message Posté le: Jeu 23 Juil - 14:30 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

AT THE POINT OF NO RETURN – AMERICAN WARRIORS

Ce sont deux livres qui parlent des parachutistes américains durant la campagne de normandie et durant leurs séjour en Angleterre sur les différents sites où ils étaient stationnés.
Ces deux œuvres se complètent, American Warriors parle du séjour en Angleterre, et at the point of no return de la campagne de Normandie, ils ont été écrits par l'expert en la matière, Michel de Trez.

Les deux livres sont une mine d'information sur les uniformes des trooper américains, en effet les deux livres totalisent 177 photos couleurs de la collection personnel de de Trez, permettant ainsi d'imaginer les paras tels qu'ils l'étaient à l'époque. On y trouve aussi des photos rares et exceptionnel comme celle des pathfinders du capitaine franck lillyman en couleurs.
Ils expliquent aussi en détails les équipement par le biais de photos d'époque et récente.




 Revenir en haut »
[HS]=>W4x
Leader
Leader

Hors ligne

Inscrit le: 22 Mai 2008
Messages: 3 848
DNA ligue 7 ans de service stratège 3000 messages Opening Cup services rendus commander semi_automatique ordre de la bannière rouge vétéran HS RO I 120 matchs fait de match 2ème classe RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 5 matches EDF Ordre de la révolution d'Octobre

 Message Posté le: Mer 29 Juil - 19:02 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

En ce moment il y a aussi le journal de Joseph Goebbels, en 2x600 pages, je ne sais pas si on l'a déjà évoqué.
________________________
 Revenir en haut »
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Mer 29 Juil - 19:24 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

oui il y a 2 ou 3 tomes

n'hésite pas à nous faire un topo à l'occasion
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
[HS]=>®omano
Admin Serveur
Admin Serveur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Sep 2008
Messages: 3 267
DNA ligue 7 ans de service 2000 messages Opening Cup services rendus semi automatique assaut ordre de l'étoile rouge vétéran HS RO I 120 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil 8 matches EDF

 Message Posté le: Ven 31 Juil - 18:59 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant

Je sais pas comment vous faites... je lis un livre en ce moment, je vous en parlerai dans, quelques semaines/mois......


Z'etes des oufs Very Happy
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Mer 5 Aoû - 21:43 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant





AUTEUR: Tim Tzouliadis
EDITEUR: JC Lattès

voilà un livre qu'il est bien...

Tim Tzouliadis raconte l'histoire peu connue de ces américains qui ont fait le choix de rejoindre l'union soviètique dans les années 30.
Il s'agit d'un immigration populaire remarquable par sa densité.
Frappés de pleins fouet par la crise de nombreux américains au chômage ou non sont partis en famille, légalement ou clandestinement, au pays des "travailleurs heureux" intoxiqués par une propagande des actualités soviètiques internationalement diffusées.

Au début des années 30 tout va bien, Staline voit d'un bon oeil cette arrivée massive de gens qualifiés qui vont faire tourner ses usines (dont les usines Ford toutes neuves) et qui sont un bon fond de commerce pour la propagande internationale.

Pour les immigrés les difficultés commencent, le problème de logement est recurent dans les villes industrielles soviètiques et on leur supprime leur passeport dès leur arrivée.

Malgré tout c'est avec conviction et sourire que ces immigrés américains vont s'intégrer à la sociètè russe en important même leur mode de vie symbolisé par la création d'un championnat national de base ball.
La suite on la connaît, les années 37-38 c'est le début des purges conduites par Iejov qui vont toucher par exemple toutes les minorités nationales dont bien sûr les américains qui vont découvrir les terribles goulags.

même le personnel de l'ambassade, journalistes et autres statuts spéciaux sont impitoyables arrêtés, enfermés, et souvent executés.

Ceux qui comprennent la supercherie de ce régime totalitaire et qui essaient de partir sont éconduits par une ambassade américaine et un gouvernement qui les laisse a leur sort, quand au NKVD il stationne sur le trottoir d'en face pour arrêter les candidats au départ.

Par extension, aprés la guerre patriotique des soldats américains seront retenus prisonniers au goulag avec les anciens immigrés cités plus haut.

Il faudra attendre les années 80 et 90 pour que certains puissent rentrer aux USA....mais des familles entières sont déjà décimées.

Une histoire aussi passionnante que poignante.
________________________


Dernière édition par GoodByeLenine le Ven 4 Sep - 08:08 (2009); édité 1 fois
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Ven 4 Sep - 07:45 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant



AUTEUR: Christian INGRAO
EDITEUR: PERRIN et TEMPUS

Connaître l'histoire de la brigade Dirlewanger c'est d'abord connaître son chef incontesté Dirlewanger, puisqu'il dirige cette unité de sa création en 1940 jusqu'a la fin en 1945.

Le livre est construit bizarrement.Les premiers chapitres sont consacrés à un résumé du parcours de l'unité dans les sudètes, puis aprés Barbarossa en Ukraine et Bielorussie jusqu'a sa destruction en 1945.

Ce n'est seulement qu'aprés que l'auteur consacre une étude approfondie de la personnalité du chef qui est justifié par le fait qu'elle se confond avec le fonctionnement de son unité.

Le reste du bouquin est consacré au quotidien de l'unité sur le front de l'est et à une reflexion élargie de l'existence même de cette unité pendant la 2eme guerre mondiale.

Initialement SS et voulue par Himmler, elle avait dans sa création l'assentiment d'Hitler bien que Goering, fervent chasseur, aurait voulu en être le créateur.
On parle de chasse, car le noyeau dur et originel de cette unité est composé de braconniers allemands condamnés où en voit de l'être pour délits cynégétiques.
Vient se rajouter suivants les années et les nombreuses pertes subies, des volontaires des provinces conquises et des criminels de droit communs (c'est dire le nombre de désertion de cette unité hétéroclite).On y trouvait même des prisonniers politiques (socialistes et communistes !)
Partie de rien et avec armement et entrainement minimal, cette unité va atteindre le chiffre d'environ 6000 hommes connus et crains sur tout le front de l'est pour ses exactions sur les populations civiles (pillages meurtres viols)
Certains cadres de l'unité sont des SS condamnés et emprisonnés (oui ça arrivait).

Son but était de pacifier certaines régions coqnuises par des missions de police et de lutte contre les partisans.

Courageux mais ivres au combat, dicipline de fer (Dirlewanger avait le droit de vie et de mort sur ses hommes) cette unité va combattre avec un courage qui lui sera reconnu militairement dans la chasse aux partisans.

Mais ce sont les horreurs commises sur les populations civile qui doivent attirer l'attention et que l'histoire retiendra.Sous le commandement de Dirlewanger les Oradours sur glane sur le front de l'est sont encore à ce jour incalculables.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
GoodByeLenine
Vétéran
Vétéran

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mai 2008
Messages: 3 018
DNA ligue 5 ans de service 3000 messages Opening Cup services rendus fusilier squad leader vétéran HS RO I 30 matchs RO Night Cup Wolga Tournament cup only fusil

 Message Posté le: Ven 4 Sep - 08:05 (2009)    Sujet du message: Topic bouquins
Répondre en citant




AUTEUR: Victor Zaslavsky
EDITEUR: TEMPUS

Il s'agit du bouquin relatif au film éponyme.(Du moins il le vendent sous cette appellation)

Qui a commandité et executé le massacre de Katyn?
Depuis la chute de l'URSS l'accès (partiel) aux archives du NKVD ne laisse que peu de doute, il s'agit bien des soviètiques.

En avril 1940, 4.100 officiers sont massacrés d'une balle dans la tête par les hommes de la police politique soviètique.

Pour comprendre ce massacre il faut comprendre le pacte Molotov Ribbentrop, car si on parle de la guerre allemande contre la Pologne on parle peu des mouvements de troupes soviètiques qui eux aussi envahissent ce pays et commettent des ecations.

Pour la gestion des populations polonaises, la bonne vieille méthode génocidaire déjà testée pendant les purges de 1937-38 dans les provinces de l'URSS est appliquée en Pologne.(élimination des élites, des ennemis potentiels).

Bien entendu, et a la demande des allemands, Staline livre des juifs et opposants à Hitler pendant cette courte lune de miel...

Ce n'est qu'aprés l'echec de Barbarossa que Staline essaira de faire passer ce massacre sur le dos des nazis alors que Goebbels avait déjà fait un pivot de sa propagande l'existence de ce massacre quelques années plus tôt lors de la découverte des fosses pendant l'invasion de 1941.

Evidemment du point de vue historique c'est parole contre parole, sauf que le livre démontre que les alliés étaient parfaitement au courant qu'il s'agissait d'un crime du NKVD et que le silence a été été conservé sous le sceau du secret pour ne pas indisposer l'allié soviètique.(Churchill et Roosevelt savaient)

Même Gorbatchev aura du mal à admettre ce "secret de famille" pendant la glasnost.On raconte qu'il confie un carton avec toutes les preuves à Eltsine pendant la passation de pouvoir en 1991.

Aujourdhui même si les fiches des victimes repertoriées ont été détruites par les soviètiques depuis longtemps on détient la preuve par écrit des signatures de Beria, Malenkov, et Staline, donnant l'ordre du massacre, dans la droite ligne de l'élimination des élites , comportement typique de la gestion inhumaine des provinces conquises par l'URSS.
________________________
 Revenir en haut »
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






 Message Posté le: Aujourd’hui à 04:32 (2018)    Sujet du message: Topic bouquins

 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
 » Histoire / History / Geschichte

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >

Page 2 sur 4

 

          Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation